Skip to main content
organisation-contenu-maximisez-l-experience-utilisateur.jpg

Organisation de contenu : maximisez l’expérience utilisateur

80 % des erreurs conduisant à une mauvaise expérience utilisateur sur le web proviennent d’un agencement inadapté de la teneur des pages. C’est ce qui ressort d’un article paru sur le site de Nielsen Norman, expert dans le domaine de l’expérience client. Découvrez comment Texteur résout ce problème.


Votre site doit faciliter la recherche d’informations

Les internautes, comme tout humain normalement constitué, aiment l’ordre et le rangement. Ils détectent rapidement les sites dont l’organisation laisse à désirer. Un site est mal organisé dès que certaines des informations qu’il contient sont difficiles à trouver, voire introuvables.

Beaucoup de sites font l’erreur de ne pas désigner correctement les titres des catégories et des pages en fonction de leur contenu. D’autres plateformes ne tiennent pas compte de la manière dont les internautes raisonnent lorsqu’ils cherchent une information. La logique qu’elles appliquent est celle de l’entreprise, un raisonnement à mille lieues du mode de pensée d’un humain. Cette erreur rend certains renseignements trop compliqués à obtenir.

Un minimum de tests aurait pourtant suffi pour corriger ce défaut courant. Pour y remédier, il est possible de demander la contribution des utilisateurs pour être au plus près de leurs demandes.

Évitez les pages ressemblantes en variant les liens et la présentation

Le nom des pages et des liens est crucial pour l’ergonomie d’un site. Un utilisateur aura du mal à naviguer sur un site si deux ou plusieurs pages paraissent identiques au regard de leur titre. Souvent, il devrait choisir au hasard entre deux liens afin d’accéder à l’information qu’il cherche. Et s’il a le malheur de tomber sur la mauvaise page, le risque de le voir frustré est grand. Il se peut même qu’il abandonne sa recherche et passe à une autre adresse.

Apportez de la logique à votre site avec des liens internes

Certains sites offrent du contenu de qualité mais il est éparpillé dans plusieurs sections différentes, qui n’ont souvent aucun lien entre elles, ou trop peu. Le problème apparaît lorsque les internautes tombent sur ces pages isolées. S’ils n’y trouvent aucun lien renvoyant vers d’autres informations liées, ils seront tout bonnement tentés de chercher ailleurs. Quand bien même  chercherait-il les compléments d’information sur le même site, il lui faudrait alors faire lui-même le lien entre eux. L’image du site en pâtit sans aucun doute, de même que l’expérience utilisateur.

Au-delà de l’expérience utilisateur, les informations isolées posent un autre problème majeur. Vérifier l’adéquation d’un paragraphe isolé avec d’autres pages constitue un véritable casse-tête. Sans un suivi très strict, certaines informations pourraient être dupliquées, ou déformées, voire même contredire d’autres renseignements sur le même site.

La solution à ce problème réside évidemment dans la mise en place de liens internes qui relient les différentes pages du site.

Contournez le piège de la répétition des liens

Souvent, les titres et les catégories d’un site indiquent clairement le type d’informations qu’ils contiennent. L’internaute accède alors facilement aux données qu’il recherche. Néanmoins, certains sites tombent dans le piège de la répétition de liens dans une même catégorie. Ces liens répétitifs rallongent inutilement le chemin menant vers la page recherchée par l’utilisateur.

L’idée n’est pas seulement de réduire au minimum le nombre de clics nécessaires pour accéder à une page donnée – il n’y a pas vraiment de chiffre magique à ce sujet. Au fait, au lieu de raisonner en nombre de clics, mieux vaut considérer la qualité des clics. Autrement dit, chaque clic effectué par le lecteur doit pouvoir lui mener vers une information qu’il recherche vraiment. Cela faciliterait sa navigation à travers les pages et optimiserait l’expérience utilisateur.

Informez clairement vos visiteurs sur les couts réels des services proposés

Les internautes sont des gens ordinaires. Ils préfèrent à ce titre n’avoir aucune surprise en matière de frais de service, de frais d’abonnement et autres coûts liés à l’utilisation d’un produit. Certains sites semblent oublier cette vérité. En conséquence, les utilisateurs doivent parfois passer par plusieurs pages et des chemins alambiqués pour avoir un semblant d’idée de combien une prestation leur coûtera réellement.

L’erreur est souvent la même : les lecteurs doivent s’inscrire pour devenir un membre du site avant de connaître effectivement le coût de leur adhésion au site en question. Des indications de prix sont bel et bien affichées, mais ces données sont insuffisantes et ne montrent pas certaines commissions, taxes et autres charges supplémentaires pourtant conséquentes.

Le respect d’une seule règle suffit à combler cette lacune : tout lecteur a droit à des informations détaillées et précises sur les coûts réels des services du site, avant même de s’engager.

Le sous-site ne doit pas gêner l’accès  au site principal

Parfois, les grandes entreprises et autres organisations créent des sous-sites en relation avec leur site principal. Ces adresses servent généralement à présenter plus en détail certaines offres ou des activités spécifiques. Cette pratique présente un certain nombre de bénéfices, dont la possibilité de mieux informer sur un produit ou un service en particulier. Les sous-sites peuvent néanmoins éparpiller les visiteurs du site principal, voire même les mettre dans la confusion.

Bon nombre d’internautes ne se rendent même pas compte d’être redirigés vers un sous-site après avoir cliqué sur un lien interne du site principal. Cela s’explique souvent par la grande ressemblance entre le design de ce dernier à celui du sous-site . Lorsque ce cas se présente, les utilisateurs ont souvent du mal à revenir à l’adresse principale. Certains doivent ressaisir l’URL du site principal pour y revenir. D’autres abandonnent carrément leur démarche.

La création d’un sous-site pourrait être donc problématique, à moins de faciliter l’accès des utilisateurs vers le site principal.

Optimisez la lisibilité des résultats de recherche

La recherche sur Google ou sur les autres moteurs est peu utilisée lorsque l’utilisateur connaît précisément l’URL et la page contenant l’information qu’il recherche. Le cas échéant – et cela revient très souvent, l’internaute se fie aux résultats de recherche, ou plus précisément aux sommaires des résultats de recherche. Cet aspect en particulier constitue encore un défaut majeur chez plusieurs sites.

Les sommaires affichés sur les pages de recherche ne correspondent pas souvent aux requêtes des internautes. Parfois, les résultats s’accompagnent d’annonces publicitaires qui compliquent inutilement la navigation et masquent les informations cherchées par l’utilisateur.

Cette erreur peut être corrigée en analysant de près le comportement des visiteurs face aux résultats de recherche de votre site.

Choisissez soigneusement les filtres et les critères de recherche

L’utilisation de filtres améliore grandement l’expérience de navigation des internautes. Ces critères de recherche précis permettent d’orienter l’internaute vers le produit, le service ou le contenu exact qu’il souhaite. Le fait d’ajouter des filtres et des critères de sélection ne garantit pas pour autant une expérience utilisateur de qualité, mais ils y contribuent énormément lorsqu’ils répondent à des besoins précis des utilisateurs,

Certains sites ignorent pourtant cette règle et utilisent des filtres qui n’aident pas toujours à la recherche des utilisateurs. D’autres n’utilisent simplement pas de filtres, laissant les internautes faire défiler manuellement les sections et sous-sections de leur catalogue avant de trouver ce qu’ils veulent.

Une autre erreur assez courante concerne les produits, contenus ou services associés aux mauvais filtres, souvent à cause de tags erronés.

Rédigez des contenus clairs, aérés, et édités

L’internaute lambda apprécie les sites au contenu bien aéré et bien lisible. Il évitera au maximum les sites dont le contenu est en désordre ou mal formaté.

Un contenu de qualité noyé dans un paragraphe dense, sans espacement et sans saut de ligne, serait ainsi futile. De même, les pages surchargées en renseignements détournent rapidement l’attention du lecteur.

Ce faux pas est évitable en se rappelant une autre réalité de la navigation web : les internautes ne lisent pas, ils scannent.

L’utilisation de phrases courtes, de paragraphes, de listes à puces et autres mots-clés en gras paraît évidente lorsque ce concept est bien compris.

Mettez vos liens en évidence

Cette erreur touche principalement les sites d’entreprises qui croient bon d’avoir un design très complexe, avec des graphiques et des animations étalées un peu partout. Les propriétaires de ces sites oublient que les utilisateurs ont tendance à éviter les liens et les contenus qui ressemblent trop à des annonces publicitaires. Il en est de même pour les contenus placés dans une zone ou une page d’habitude réservée aux annonces publicitaires.

Toutes ces erreurs peuvent être evitées

Toutes les erreurs de design de site web énoncées précédemment concernent donc l’organisation du contenu et des liens à travers les pages, les sections, les sous-sections et les sous-sites. En clair, les concepteurs de sites commettent une erreur lorsqu’ils ne considèrent pas correctement la manière dont l’internaute voit l’organisation de l’information. L’utilisateur se perd dans sa navigation dès lors qu’un problème touche un de ces éléments :

  • le contenu, lequel peut être trop dense, ou éparpillé sans une logique distincte, ou isolé
  • les liens, lorsqu’ils se ressemblent trop entre eux, ou qu’ils ne correspondent pas vraiment à une section ou lorsqu’ils ont l’air d’une publicité
  • le nom des sections et des catégories

Ces problèmes sont communs à plusieurs sites et sont même connus des webdesigners et marketeurs depuis des années. Ces erreurs de conception subsistent malgré tout, la faute souvent à une mauvaise organisation et le manque de coordination entre les équipes impliquées dans la création du site.

Cet article a été publié dans la rubrique Développer une stratégie de Content Marketing 

Image: Shutterstock

Noter cet article