Skip to main content
unnamed-file.jpg

Génération Z : 34 % ont complètement abandonné les réseaux sociaux

ORIGIN est un groupe indépendant de recherche sur la consommation et les entreprises, appartenant toutefois à Hill Holiday. À son actif, une nouvelle étude particulièrement fascinante sur les habitudes et comportements de la génération Z à l’égard des réseaux sociaux. Parmi les conclusions qui retiennent l’attention : 34 % des utilisateurs appartenant à la génération Z ont totalement abandonné une ou plusieurs plateformes sociales. Quant aux 64 % restants, ils se sont accordé au moins une pause.


La génération Z soulève de nombreuses interrogations

Née à partir de 1994, la génération Z devrait représenter 40 % des consommateurs d’ici 2020. On la considère comme la première véritable génération de natifs sociaux. La consommation médiatique permanente de ce segment de la population fait d’ailleurs l’objet de nombreuses études. Cette fois-ci, on s’est intéressé de plus près à deux éléments : l’impact des médias sociaux sur les perspectives émotionnelles de cette génération, et son comportement en matière de consommation. En découlent plusieurs questions :

  • Cette génération cherche-t-elle vraiment un certain réconfort auprès des réseaux sociaux ?
  • Quelles plateformes gagnent puis perdent en popularité auprès de cette génération ?
  • Comment interagit-elle avec les marques sur les médias sociaux ?
  • Les publicités payantes encouragent-elles vraiment le comportement d’achat ?

Quel est le portrait-robot de la génération Z, utilisatrice des réseaux sociaux ?

Diplomeo a mené une enquête inédite auprès de 3 708 jeunes. Ainsi, on sait que la génération Z affectionne particulièrement 3 plateformes sociales : Snapchat, Facebook et YouTube. L’étude en question nous apprend également que contrairement à la précédente, la génération Z aime écrire, au détriment des images. Concrètement, 68 % des personnes interrogées écrivent régulièrement, contre 22 %, qui préfèrent les contenus imagés. Enfin, on apprend que les individus issus de la génération Z accueillent volontiers leurs parents dans leurs cercles sociaux, à hauteur de 47 % sur Facebook, 28 % sur Whatsapp et 22 % sur Snapchat.

ORIGIN a mené l’enquête auprès de la génération Z

Pour éclaircir ces interrogations et comprendre ce qui en découle du côté des spécialistes du marketing, ORIGIN a examiné à la loupe les habitudes sociales et les attitudes de la génération Z, ces personnes âgées de 18 à 24 ans. Dans le viseur, l’impact de l’utilisation des médias sociaux sur les perspectives émotionnelles et le comportement des consommateurs.

Plus de 1 000 consommateurs appartenant à la génération Z ont été interrogés à travers les États-Unis, en utilisant un large éventail d’indicateurs démographiques. Les données ont été recueillies en décembre 2017.

Les principales conclusions à retenir

Avant toute chose, il faut garder en tête que la génération Z est quatre fois plus susceptible d’être convertis sur les médias sociaux que la génération précédente. Par exemple, ceux de la génération Z qui achètent depuis les médias sociaux considèrent que Facebook et Instagram sont les plateformes les plus populaires leur permettant de trouver de nouveaux produits, à hauteur de 61 et 47 %, respectivement.

Conclusion de l’étude d’ORIGIN

  • Plus de 50 % des utilisateurs des réseaux sociaux appartenant à la génération Z considèrent que ces canaux de communication brouillent la frontière entre le monde réel et le monde virtuel
  • 41 % de ces personnes interrogées disent que les médias sociaux les rendent tristes, anxieux ou déprimés
  • 64 % ont mis en pause l’utilisation d’une ou de plusieurs plateformes sociales
  • 34% ont complètement quitté les médias sociaux
  • 65 % suivent les marques sur les médias sociaux
  • 74 % suivent les marques sur les médias sociaux pour obtenir des offres spéciales, des avis ou des vidéos pédagogiques

 

Image : Shutterstock

Génération Z : 34 % ont complètement abandonné les réseaux sociaux
5 (100%) 1 vote